Le chou, indigeste vous croyez?

zoom sur un chou

Découvrez les origines du chou, ce légume ancestral. Apprenez en plus sur ses qualités nutritionnelles exceptionnelles. Et pour finir, profitez des conseils de votre maraîcher pour le conserver dans les meilleures conditions!

L’origine ancestrale des choux

Quatre mille ans d’histoire crucifère! Le chou est l’un des plus anciens légumes connus. Bien entendu, son apparence d’alors n’avait que peu à voir avec celle qu’on lui connaît aujourd’hui. Comme tous nos amis du potager, il a beaucoup évolué au fil des millénaires au contact de nos cultivateurs.
A l’état sauvage, le chou poussait sur les côtes d’Océanie. Cette longue tige quasiment dépourvue de feuilles était largement consommée dès l’antiquité notamment pour ses vertus digestives. Sa conservation dans la saumure, inventée en Chine, a permis aux peuplades mongoles de lui faire traverser le vaste continent européen et lui assurer le succès qu’on lui connaît aujourd’hui sous nos latitudes.
Le chou, compagnon de l’humanité depuis d’aussi longues années, fait l’objet de bon nombre de légendes. L’une des plus connues nous vient justement des Grecs qui servaient aux jeunes époux un plat de chou le matin de leurs noces. Ce qui a donné cette expression étrange: les enfants naissent dans les choux!
Base de l’alimentation européenne pendant de nombreux siècles, il n’en était pas pour autant un met négligé par les grands de ce monde. La soupe au chou fut un plat de roi avant d’être un film légendaire. Riche en vitamine C, le chou était également prisé des équipages sillonnant les mers car il leur permettait de lutter contre le scorbut.
De nos jours, il existe plus d’une centaine de variétés différentes de crucifères (que l’on nomme aujourd’hui brassicaceae). Certaines sont plus courantes en Europe, notamment tous les choux pommés (chou frisé, chou vert, chou blanc, chou rouge), les brocolis, les choux-fleurs, les choux de Bruxelles, etc.

Qualités nutritionnelles des choux

La vitamine C contenue dans le chou n’est pas sa seule vertu, le chou est également un antiseptique, il permet de lutter contre certaines maladies de peau et même de soulager les ulcères. Aujourd’hui, les études médicales montrent également qu’il permet de lutter contre les maladies cardio-vasculaires et participe à la prévention du cancer.
Ces vertus sont dues à une teneur importante en antioxydants. Ces derniers permettent de protéger les cellules des dommages causés par les radicaux libres. Les radicaux libres sont impliqués dans le développement des maladies cardio-vasculaires, des cancers et des maladies liées au vieillissement.
Le chou est encore aujourd’hui synonyme de digestion difficile. Cette réputation lui vient des dérivés soufrés qu’il contient. Pourtant, rappé finement et mangé cru, il sera bien plus facile à digérer. De même, prenez le temps de le faire blanchir quelques minutes dans l’eau bouillante avant de l’incorporer à un plat cuisiné et vous éviterez ce désagrément. Le chou se cuisine de multiples façons et peut-être utilisé pour agrémenter de nombreux plats, aussi bien cru que cuit (braisé, farci, râpé dans une salade, etc.).
Par ailleurs le chou possède de nombreuses vertus nutritionnelles. Faible en calories, son apport est au final négatif au vu de la dépense nécessaire pour le mastiquer et le digérer!

Conserver efficacement vos choux

Le chou se conserve comme la plupart des légumes, au frais et à l’abri de la lumière. A température ambiante il se dégradera très vite. Préférez le bac à légumes du réfrigérateur ou une cave bien fraîche. Dans ces conditions, vos choux se conserveront de une à trois semaines, tout dépend de la variété (pas plus d’une semaine pour les choux de Bruxelles ou les choux-fleurs, jusqu’à trois semaines pour la plupart des choux pommés).
Si, pour des questions de stockages, vous êtes obligés de couper un chou pommé en deux avant de le mettre au réfrigérateur, pensez à l’emballer d’un film transparent. Dans ces conditions, il ne conservera que deux ou trois jours pas plus, pensez donc à le manger au plus vite.
Avant de cuisiner votre chou pommé (pensez à le faire blanchir avant de le cuire pour en faciliter la digestion!) retirez les feuilles du dessus qui se sont généralement abîmées ou risque d’avoir souffert pendant le transport.
Le chou se congèle très bien, entier, effeuillé ou cuisiné. Si vous souhaitez le congeler cru, pensez à le nettoyer à l’eau claire et à bien le sécher avant de le placer dans un sac congélation. Congelé, il pourra se conserver un an pour les choux pommés et un peu plus de six mois pour les autres variétés.
A retenir:

  • 1 à 3 semaines dans votre bac à légumes
  • Si vous devez le couper pour le stocker, cuisinez-le vite!
  • N’hésitez pas à le congeler, il le supporte très bien.

D’autres astuces de conservation? Une recette que vous brûlez de faire connaître? Les commentaires sont fait pour vous!

Le

  Classés dans: Fruits et légumes
  Commentaires: Aucun

Soyez la première la personne à nous dire ce que vous en pensez!

Votre avis